Le Chaga : toute une histoire

L’histoire du Chaga et de la découverte de ses propriétés remarquables remontent à plusieurs siècles.

plus de 3 000 ans avant J.C., Otzi, l’homme des glaces a été découvert dans les montagnes du massif de l’Otzal (Tyrol autrichien), sous un glacier. Dans une sorte de bourse attachée à sa ceinture, on retrouva entre autres plusieurs champignons : un amadouvier, un polyphore de bouleau, et un chaga !

Suite à l’autopsie de la momie d’Otzi, ayant révélé les maux dont il souffrait (athérosclérose, tendinite, calculs biliaires), on suppose que ces champignons constituaient sa pharmacopée, et étaient destinés à le soigner et à le soulager.

Avant même que les chinois ne l’adoptent officiellement vers 300 av.J-C. dans leur mycothérapie (Shénnóng Běn Cǎo Jīng ), l’homme connaissait donc déjà les champignons médicinaux et leurs usages.

Les Komis et Khantis, peuples nomades et éleveurs de rennes, de la Sibérie à l’Oural, de même que les ethnies Cris, Ojibwés d’Amérique du Nord, ont ensuite laissé des témoignages de l’utilisation qu’ils en faisaient, notamment pour résister à la rigueur de leur climat.

Plus récemment, dans les années 1970, Alexandre Soljenitsyne, auteur de l’oeuvre “Le Pavillon des cancéreux”, évoque dans celle-ci le chaga : « Dans son village les paysans, pour faire des économies sur le thé, avaient coutume de faire infuser un champignon de bouleau appelé tchaga. N’est-ce pas ce tchaga qui depuis des siècles immunisait les paysans russes contre le cancer, sans qu’eux-mêmes ne le sachent ? »

Vers l’an 100 après J.C., une première trace écrite de ce champignon figure dans l’Almanach Médicinal Shen Nong Ben Cao Jing (Chine). Celui-ci constitue le premier recueil de connaissances sur les herbes et végétaux en médecine naturelle et traditionnelle chinoise.

Depuis le 11ème siècle, le chaga était également utilisé par les Khanty, éleveurs de Sibérie occidentale, qui non seulement le consommaient en boisson, l’utilisaient comme un savon pour soigner les plaies cutanées, mais le fumaient également !

Depuis plus de 500 ans, en Russie et en Sibérie, comme en Chine, le Chaga est utilisé pour ses propriétés médicinales.

Cependant, ce n’est que récemment, en 1930, qu’il a été officiellement documenté.

A partir des années 1960, de nombreuses études se sont mises en places, et de nombreux articles médicaux ont été publiés.
L’étendue et le détail des vertus thérapeutiques du Chaga ont ainsi été démontrés, sur de nombreuses pathologies, y compris le cancer.

Nous vous les avons déjà présentés plus avant sur ce site.